LAZHE

LAZHE

Cri

de silence

Un silence involontaire

a fondé l’asile dans tes yeux

la liberté opprimée

d’être juste un moment

Parfois, momentanément, n’être que des moments

Quelque part entre l’être et le vouloir

départ et retour

chaque départ arrive

chaque arrivée part

Les moments, transitoires, l’existence définie dans une nostalgie inexistante et à chaque départ, être le fugitif, l’éphémère, le conditionnel

Mana Shoja

Laisser un commentaire

Fermer le menu